Carretera Austral (Part. 2)

Du 23/11/2022 au 30/11/2022

La Carretera Austral, nom donné à la route n°7, s’étend sur 1.240 km.
Cette fameuse route  (souvent à l’état de piste étroite), initiée sous le régime de Pinochet, commencée en 1976 et inaugurée en 1986, relie à travers la Patagonie chilienne la ville de Puerto Montt à celle de O’Higgins. Elle est parfois surnommée « Le sentier Général Pinochet ».

 

Elle permet de relier différentes régions isolées du Chili qui furent longtemps très mal désservies.
Nous n’avons pas parcouru le tout dernier tronçon allant de Puerto Yungay à Villa O’Higgins. Il nous aurait fallu encore prendre un traversier pour 50′ aller et 50′ retour, et parcourir environ 160 km A/R de cette portion toujours sans issue. En plus, il tombait des cordes. Nous avons donc attendu trois jours sur place, dans un trou perdu, sans âme qui vive, excepté à « l’heure de pointe », rythmée par 3 arrivées et départs par jour du traversier relie  Villa O’Higgins au reste du monde, et les deux pelés et trois tondus qui le prennent.
Notre traversier pour Puerto Natales (42h de navigation) au départ de Puerto Yungay ne passe qu’une seule fois par semaine, le samedi pour effectuer sa descente vers le sud du Chili.

 

Mais, avant d’atteindre Puerto Yungay et de prendre notre traversier pour Puerto Natales, notre route fut encore sacrément longue…

Après avoir quitté Raùl Marin Balmacena (voir Part. 1),   nous prenons la direction du Parc National Queulat pour aller voir l’énorme chute d’eau d’un magnifique glacier suspendu (Ventisquero Colgante), un joli petit trek d’environ 2h30.

 

 

Plus loin sur la route, nous croisons le Grand Salto, une autre jolie chute d’eau, entourée d’une végétation luxuriante, hydratée par le climat souvent pluvieux de cette partie du Chili.

El Salto

 

Soudain, un matin, lors de notre progression vers le sud, des hordes entières de lupins nous ouvrent la voie et recouvrent le bord des routes tel un tapis aux couleurs vives !

 

 

 

 

La cascade de la Vierge

 

A proximité de Cerro Castillo, nous décidons d’aller voir une grande paroi rocheuse de 15 mètres de long, perdue dans la nature. Elle abrite des traces laissées par des cultures très anciennes dont la signification resterait encore inconnue.

Personne à l’entrée… l’endroit semble fermé mais la clôture est ouverte. Nous croisons un couple qui nous dit avoir pris le sentier jusqu’à la paroi sans problème. Nous grimpons donc jusque là. Bien nous en a pris : la vue sur la vallée est magnifique.

 

 

 

 

 

Depuis Cerro Castillo, nous nous dirigeons vers Puerto Ibanez et décidons de faire une boucle dans la montagne pour redescendre ensuite sur Puerto Tranquillo

 

L’endroit est à couper le souffle, il nous laisse presque sans voix. La force de cette nature intacte et grandiose nous marque de toute sa puissance. Le temps est magnifique… la tentation d’y rester un peu est grande.

 

 

 

Au loin, nous apercevons une toute petite partie du Lago General Carrera qui fait la frontière avec l’Argentine.
Côté argentin, on l’appelle le Lago Buenos Aires. Avec une superficie totale de 1850 km2, il s’agit du deuxième plus grand lac d’Amérique du sud (après celui de Titicaca), mais le plus grand lac du Chili pour sa partie chilienne (970 km2).
Il déverse ses eaux dans l’océan pacifique en passant par le lac Bertrand et le Rio Baker dont nous suivrons la route un long moment.

 

Nous passerons un jour et demi à la pointe Levican, magnifique bivouac sur ce lac aux couleurs bleu-turquoise, avec une vue incroyable sur les pics enneigés et les glaciers. Un couple d’oiseaux bien curieux nous tiendra constamment compagnie.

 

 

 

 

Nous y serions volontiers restés un jour de plus, mais soudain, en début d’après-midi, le vent en a décidé autrement : d’une force incroyable, cet Eole chilien nous a contraint à lever le camp pour aller nous mettre à l’abri.
Ca, c’est aussi le Chili !
En quelques temps, vous pouvez passer du T-shirt à la veste polaire, d’un grand ciel bleu à une pluie battante, de 23 à 5 degrés…

 

 

Nous entamons alors la petite boucle dans les montagnes pour revenir sur Cerro Castillo et croisons la route d’un véritable gaucho, très fier de l’être, qui a tenu à prendre dignement la pause pour la photo. La conversation fut toutefois de courte durée car j’avais toutes les peines du monde à le comprendre… Il mangeait tellement ses mots que je n’y pigeais que dalle.
Dommage, je crois qu’il aurait bien aimé allonger son temps de distraction et en savoir plus sur notre « grosse machine » qui ose traverser cette piste où nulle ne doit passer si ce ne sont quelques propriétaires terriens perdus par-ci, par-là.

 

 

 

 

Petit restaurant à Cerro Castillo

 

Arrivés à Puerto Tranquillo, nous nous posons deux jours pour aller voir les fameuses cathédrales del Marmol, chapelles de marbre. La chance nous sourit : le soleil est de la partie, il faut vite en profiter !!! Nous réservons un bateau dès le matin pour ce tour magnifique de 2h30. Sous la pluie, rien n’aurait été pareil !

 

 

Vue de notre bivouac

 

 

 

 

 

 

Une tête de labrador pointe sa tête à la pointe … on pourrait presque croire qu’elle va nous faire une bonne lechette baveuse au passage 😝

C’est l’heure du retour. Le bateau nous ramène à fond de caisse en fendant les vagues. Bien calés sur notre banquette, nous enfonçons nos bonnets et remontons nos cols pour ne pas revenir bleus de froid sur les 20 minutes de trajet retour.

Une petite grimpette au soleil dans l’après-midi pour prendre un peu de hauteur sur le village de Puerto Tranquillo nous réchauffera totalement. Les lupins sont en nombre et leur parfum nous accompagne tout au long de la descente.
Avec les Pisco Saur (boisson typique d’amérique du sud) et le bon hamburger qui suivront dans un bar local, nous dormirons d’un sommeil de plomb rêveur et bienfaiteur.

 

 

 

Notre prochaine étape sera le Parc National Patagonia au bord de la Carretera Austral.

A l’heure où nous vous écrivons, nous sommes à la veille de Noël, déjà à l’extrême sud du continent… Ushuaïa, cette endroit mythique auquel nous avons tant rêvé durant la pandémie.

Nous vous souhaitons à tous et à toutes un merveilleux NOËL en famille, entourés de ceux qui vous sont chers… Les nôtres nous manquent, mais la beauté des paysages nous apporte des étoiles dans les yeux, c’est notre cadeau de Noël 2022 !

A tout bientôt !

 

 

 

S’abonner
Notification pour
guest

10 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Moens Marcel
Moens Marcel
1 mois il y a

Heureux Noël au bout du monde et merci de continuer à nous faire rêver. Ici, c’est face aux Pyrénées et avec du soleil, c’est pas mal non plus. Et demain lundi, nous devrions aller jusqu’à Sarrant, en pensant à vous! Gros bisous!

rul
rul
1 mois il y a

merci pour ces belles photos qui nous font rêver…..à vous aussi un Joyeux Noël et une grande Année 2023.
bisous de nous deux

Quairiaux
Quairiaux
1 mois il y a

Juste magnifique … comme toujours
Que de belles découvertes ! Quelle nature sublime ! Joyeux Noël à vous deux !
Bisous de Michèle et Jean-Loup

Daniel Juillard
Daniel Juillard
1 mois il y a

Coucou les amoureux, bravo pour ce beau parcours si mérité. Et ce n’est que le début parce que la remontée de l’Argentine par le Fitz Roy et les Salars vont vous en mettre plein les yeux. On vous envie d’y être.
A très bientôt,
Daniel

Marie Dooms
Marie Dooms
1 mois il y a

Quel beau cadeau vous nous faites avec ces récits riches et fabuleux…. MERCI MERCI

Labeau David
Labeau David
1 mois il y a

Belles fêtes à vous et au plaisir de vous revoir.
C’est une joie de vous suivre et de profiter de ces paysages et ces lieux tellement lointains. Bises à vous 2.

Paul Van der Elst
Paul Van der Elst
1 mois il y a

Bravo pour tous vos commentaires très intéressants et pour les superbes photos
Avez-vous plus de photos d’Uschuaia ?
Margrit qui est chez nous jusque vendredi voudrait voir des phots de cette région qu’elle a visitée il y a de nombreuses années.
Bonne année et bisous à vous deux .
Paul

ALCOL
ALCOL
1 mois il y a

Chers amis,
C’est tout bonnement magnifique.
Alors encore merci pour ce carnet de voyage au bout du sud du sud…
Il nous reste à vous souhaiter un joyeux réveillon à Ushuaïa.
Biz
Colette et Alain

Nanou
Nanou
25 jours il y a

Que de découvertes en lisant vos textes et en regardant vos photos. Et quel goût de l’aventure de cheminer sur ce pont suspendu…
Merci !