Mexique, quand l’inattendu chamboule nos plans… (Covid19)

Non, rassurez-vous, ceci n’est pas un mexicain atteint du Covid 19 mais un magnifique masque de cérémonie trouvé à Malinalco 😅

 

Un début d’année 2020 plutôt inattendu…

Sur le Mainland mexicain depuis décembre 2019, après un mois passé en Baja California, nous avions prévu de rentrer en Belgique du 12 janvier au 12 mars pour revoir famille et amis, ce que nous fîmes avec la plus grande joie.

Lorsque nous repartîmes vers le Mexique, la Belgique n’était pas encore confinée.
Notre Ministre de la santé parlait encore du virus comme d’une simple grippe saisonnière…  Le confinement fut déclaré le lendemain de notre départ.

De retour au Mexique mi-mars, la situation nous parut toutefois paisible. La vie suivait son cours d’une manière apparemment normale.
Après trois jours de travaux d’amélioration apportés au camion, nous projetons donc de faire un saut à quelques centaines de km au nord de Téotihuacan afin d’aller visiter quelques endroits que nous avions laissés en suspens, et nous orienter ensuite vers le sud, traverser le Yucatan, traîner dans les Chiapas et passer au Guatemala.
Mais, au 5ème jour de notre retour, les choses commencèrent à évoluer : nous entendons que le Canada rappelle tous ses ressortissants en vacances à l’étranger en raison de la pandémie qui sévit et s’étend (Covid 19).
Le Ministère des Affaires Etrangères de Belgique nous écrit à son tour, deux jours plus tard, et nous recommande vivement de rentrer au plus vite en Belgique.

Le choix est difficile : nous venons à peine de revenir au Mexique qu’il nous faut déjà repartir…
Un couple d’amis canadiens nous dit qu’il va poursuivre sa route vers le sud, comme prévu et se confiner quelques temps, si nécessaire, en bord de mer.
D’autres amis voyageurs décident également de rester. Que faire ???
Soudainement, le Mexique « s’affole » : les hôtels, Air B & B, Marina, sites touristiques ferment progressivement, les uns après les autres.
Les frontières entre les différents pays d’Amérique centrale et du sud suivent le mouvement : chacun chez soi. 😫
Des voyageurs se retrouvent brusquement confinés sur des terrains sans pouvoir bouger. C’est tout juste s’ils peuvent encore faire leurs courses eux-mêmes.
Et puis, ici, à Téotihuacan où nous sommes assez vite revenus, certains locaux du village se mettent à nous montrer du doigt à la vue de notre plaque européenne, comme si nous étions coupables de leur avoir apporté ce terrible fléau qui fait peur.

C’est décidé, il faut partir, quitter le continent américain pour rejoindre l’Europe et rentrer en Belgique !
Mais les transports maritimes sont fortement perturbés et ne prennent plus aucun véhicule de voyageurs.
Nous n’avons donc plus qu’une seule solution, confier à nouveau notre véhicule au bon soin de Mima et chercher le moyen de rentrer au plus vite. L’aéroport de Mexico peut fermer à tout moment.

Les USA refusent l’accès et le transit à tout européen ayant quitté l’Europe depuis moins de 14 jours. Comme c’est notre cas, la tâche n’est pas facile.
Nous devons trouver des vols, abordables, qui ne transitent pas par les USA, ni l’Espagne qui va au plus mal, ni Paris car cela nous obligerait encore à prendre un Thalys.
Nous trouvons finalement des vols via Vancouver et Frankfort et rentrons nous confiner en Belgique où nous attendons depuis, comme tout le monde, que la situation s’améliore.

 

Mais, c’est vrai :

Un petit flash-back s’impose tout de même entre notre dernier article qui vous parlait de la Baja California et notre retour !
Qu’avons-nous donc fait entre Décembre 2019 et le 11 janvier 2020?

Eh bien, nous avons tout d’abord traversé en vitesse l’état de Sinaloa avec sa capitale Culiacan, fief de la famille d’El Chapo, où des tirs nourris entre civils armés et force de sécurité mexicaine venaient d’avoir eu lieu le 18 octobre 🥴. Vous comprendrez que nous n’étions donc pas franchement motivés d’approfondir cette région.

Nous avions projeté depuis longtemps déjà de partager une semaine au bord du Pacifique à La Manzanilla sur une plage privée avec d’adorables amis canadiens que nous avions rencontrés au New Brunswick et avec lesquels nous avions rendez-vous. Nous y avons passé ensemble une merveilleuse semaine. Mais cette dernière s’est malheureusement terminée fort tristement car c’est là que nous avons perdu notre ami Denis, juste la veille de notre départ après une partie de Volley ball. 😢
Nous avions pris plein de photos de tous ces bons moments partagés pour en garder longtemps le souvenir.
Hélas, une mauvaise manipulation nous a fait perdre nos clichés depuis notre arrivée sur le Mainland jusqu’à notre visite de ma famille mexicaine.
Quelques restes issus de mon téléphone portable vous donneront malgré tout une toute petite idée de certains de ces moments vécus.

 

Le matin, nous partions faire un peu de chasse sous-marine au harpon juste avant que les vagues ne commencent pour profiter du calme des eaux. Denis était vraiment le meilleur : il nous ramenait souvent de quoi diner. Puis, un peu de snorkling ou de farniente sous les palmiers, quelques virées à vélo ou à pied au village et des sorties en 4×4 vers l’autre côté de la baie.  Apéros et repas conviviaux clôturaient nos soirées.

 

Le village de la Manzanilla est très vivant et bien animé en soirée. Sa mangrove regorge de crocodiles qui peuvent parfois s’aventurer jusqu’à la mer quand la nourriture manque ou près de nos campements.
Dans cette mangrove, se cachent aussi de merveilleuses variétés d’oiseaux.
Dommage que nous ayons perdu toutes ces photos car nous avions capté jusqu’à l’iris des crocodiles, des oiseaux aux couleurs chatoyantes et des reptiles bien étranges !    😫

 

Lorsque nous avons quitté la Manzanilla et tous  nos amis, nous avions le coeur bien lourd. Mais il nous fallait quitter l’océan pacifique et traverser les montagnes pour atteindre la ville de Querétaro où nous avions rendez-vous dans le 1er garage MAN pour l’entretien de notre camion. Nous y avons passé toute une journée.
Heureusement que nous sommes à l’ère du traducteur automatique car pour discuter mécanique en espagnol, j’avais besoin d’une sacrée bonne « boîte à outils » !

En route, nous avons visité de jolis petits villages aux décorations de Noël étonnantes et parfois grandioses comme à GuanajuatoMazamitla, Patzcuaro (coup de coeur mais pas de photo ici), Morelia, etc…

Début de culture de Vanille

 

Nous avions décidé de passer les fêtes de Noël à Mexico City et de passer trois jours ensemble dans les montagnes à Malinalco en compagnie de nos adorables cousins belgo-mexicains.
Ce fut de beaux moments qui nous remirent véritablement du baume au coeur après la perte de notre ami. L’accueil chaleureux qu’ils nous ont tous réservé restera à jamais marqué dans notre coeur.

Malinalco :

 

 

 

 

Au temple Aztèque situé sur les hauteurs de Malinalco, nous avons eu la chance d’assister à une cérémonie au cours de laquelle les descendants des civilisations mésoaméricaines y célèbrent l’équinoxe vernal au travers de danses, de chants, d’offrandes et de combustion d’encens. C’était le 21 décembre 2019. Ce fut vraiment une célébration haute en couleurs.
Hors des grands sentiers touristiques, ce petit temple, taillé dans la roche, surplombe le village et vous offre une vue imprenable sur la jungle environnante. Un très joli chemin de pierre vous y conduit. J’ai reçu l’autorisation de photographier la cérémonie. Toutefois, le film était interdit.

 

 

 

 

 

Mexico City :

Nous n’avons pas gardé un souvenir impérissable de la ville de Mexico : très polluée, soumise à un traffic d’enfer, elle restera pour nous une capitale plutôt fatigante et peu respirable, bien que de très beaux espaces verts et de jolis quartiers l’agrémentent.
Par contre, il ne faut absolument pas manquer son fameux musée d’anthropologie qui retrace toutes les époques de l’histoire de l’Homme depuis l’homme des cavernes. Passionnant et bien réalisé !


 

Catedral Metropolitana sur la place de la Constitucion (zocalo)

 

 

 

Templo Mayor

 

Le bâtiment de la poste extérieur et intérieur

 

 

Palacio National

 

 

 

 

La fameuse pinata

 

 

Nous voici au Musée d’anthropologie de Mexico. Comptez la journée !

 

 

 

 

La fête de Nouvel-An s’est passée très simplement au nord de Veracruz en compagnie d’une famille de voyageurs et leurs enfants, et d’autres amis voyageurs près de la Laguna Verde. Lorsque nous nous sommes quittés après trois jours, nous sommes partis visiter les sites pré-colombiens tels que la pyramide de El Pueblito, le site Totonac de Quiahuiztlan avec ses tombes datant de l’époque méso-américaine, les sites de El Tajin et de Téotihuacan que nous avions déjà visité une première fois.

Teotihuacan :

Ce site archéologique très connu est le plus important de la vallée de Mexico. On estime sa construction aux environs de 200 av. J.-C.
Ses pyramides méso-américaines (les pyramides du Soleil et de la Lune) sont parmi les plus grandes jamais construites en Amérique précolombienne.
Sa longue « chaussée des Morts » ainsi que certaines peintures murales aux couleurs bien conservées font également tout son attrait.
On raconte que cette ville, à son apogée, pourrait avoir compté plus de 200.000 habitants.
Située proche de la ville de Mexico, ce site est une destination très prisée des touristes. Je vous suggère, si un jour vous vous y rendez, de la visiter dès son ouverture, en vous dirigeant de suite vers la pyramide du Soleil, à moins que vous ne souhaitiez la voir recouverte d’un million de « fourmis multicolores » agglutinées les unes derrière les autres.

  • A l’intérieur de la citadelle, le temple de Quetzalcoatl, temple du serpent à plumes que l’on distinguera parfaitement sur l’agrandissement plus bas.

     

    Vue sur la pyramide du Soleil (droite) et de la Lune (gauche)

 

La danse de « los Voladores » est une cérémonie rituelle mexicaine d’origine mésoaméricaine.
Selon un mythe, ce rituel aurait été créé pour demander aux dieux de mettre fin à d’importants problèmes de sécheresse.
Cinq personnes escaladent un poteau d’une hauteur de 30 m. Quatre des cinq participants s’attachent les jambes à des cordes avant de se lâcher dans le vide en tournant et en descendant progressivement vers le sol. Le cinquième demeure au sommet du mât, en dansant et jouant de la flûte et du tambour. Rien qu’à les regarder, j’en avais presque la tête presque à l’envers.

Mazimatla :

 

Coatepec :

Une des multiples églises du village de Coatepec

 

 

Sur la route, nous traversons d’immenses zones sur fond de montagnes et de volcans dont certains ont leur sommet toujours bien enneigé en ce mois de janvier.

 

 

 

Papantla :

 

Sur la place bien ombragée de Papantla, les cireurs de chaussures ne ménagent pas leurs efforts. Au pays de la poussière, c’est clair, ils ont du boulot ! Il faut dire qu’ils ont l’art de redonner une nouvelle vie aux vieilles chaussures usées.

 

De l’autre côté de la place, on est plutôt à la danse :

Et plus bas, c’est l’heure du marcher local :

 

 

 

El Tajin :

 

El Tajin, située dans l’état de Veracruz proche de Papantla, est une citée précolombienne qui aurait été occupée par les Totonaques à partir du siècle 1er. Elle abrite de nombreux temples, palais, terrains de jeu de balle et pyramides, tout cela niché dans une nature très verdoyante.
Lors de la chute de Téotihuacan vers le IIè siècle, elle serait devenue la capitale des Totonaques jusqu’au début de XIIIè siècle.
Son architecture est particulière car elle est caractérisée par l’utilisation de niches décoratives et de béton dont les formes sont apparemment inconnues dans le reste de la Mésoamérique.

Nous avons eu la chance de visiter le site quasi seuls, ce qui nous a permis de nous imprégner de ce lieu dans le silence et la quasi solitude. C’était phénoménal !
Un peu de noir et blanc pour cette petite incursion dans El Tajin :


 

 

A la sortie du site d’ El Tajin, nous assistons, de façon totalement inattendue, à la danse de Voladores.
En réalité, il est 10:30 et c’est l’heure de l’arrivée des touristes… Alors, quoi de plus sympathique que de les impressionner par cette danse devenue un véritable attrait touristique.

 

Quiahuiztlan :

Beaucoup moins fréquentée et en dehors des grands chemins touristiques, la zone archéologique de Quiahuiztlan est considérée comme le plus beau cimetière préhispanique du monde Totonaco, la communauté indigène qui occupait cette région il y a des centaines d’années.


Puebla : 

Cette ville est magnifique. Nous avons eu un grand coup de coeur aussi en nous y baladant. Hélas encore, cette ville fait partie des photos que nous avons perdues…


 

 

 

 

Ces journées de décembre 2019 et janvier 2020 furent marqués par la découverte d’un pays coloré, aux parfums nouveaux : celui de la découverte de nouvelles saveurs culinaires, celui de l’étonnement, celui de la crainte instinctive de nos premiers pas dans un pays mafieux, celui de la tristesse de la perte, à même nos bras, d’un ami qui nous était cher et celui de la joie de la rencontre amicale et familiale.
En respectant certaines règles de sécurité, à savoir ne jamais rouler la nuit, dormir dans un lieu sûr, éviter les petites routes isolées et peu fréquentées, quelques jours suffirent néanmoins pour que nous nous sentions finalement à l’aise, plus confiants.

Maintenant, à l’heure où je termine cet article et rattrape tout mon retard, nous sommes en Belgique et profitons de la douce campagne lasnoise, vallonnée et si bien préservée.
Nos pas foulent chaque jour les terres de l’ancien champ de bataille de la mémorable bataille de Waterloo, couverte aujourd’hui de champs de patates, de betteraves sucrières et de céréales.
Entre bois et prairies vallonnées, nous attendons de pouvoir repartir pour le Mexique afin de rapatrier notre camion en Belgique. Nous espérons partir fin août, début septembre, mais rien n’est certain.
Etant donné la situation liée à la pandémie du Corona Virus, nous comptons postposer notre traversée de l’Amérique du Sud pour une, voir deux années peut-être.
Nous envisageons de sillonner le Maroc, voir même l’Algérie si possible cet hiver.
En tous les cas, pour l’instant, c’est ce à quoi nous rêvons…

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de la suite que nous pourrons donner à notre périple bien chamboulé. 😖

4
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
André DenisMarie BerrangerDominique BoccarMoens Marcel Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Moens Marcel
Invité
Moens Marcel

Quelle agréable surprise de retrouver les voyageurs et leurs superbes photos et commentaires. De la tristesse, de la nostalgie, et des projets … dès que possible. En son temps, nous étions cinq sur la pyramide du soleil, mais le site n’était pas encore dégagé. Quels souvenirs!

Dominique Boccar
Invité
Dominique Boccar

Bonjour c est un vrai plaisir de vous retrouver, vous voisins de Kraainem nous avait rassuré en nous disant que vous aviez pu vivre le confinement en Belgique. J espère que la suite sera tout aussi agréable pour vous . J ai toujours hâte de vous lire
Merci et bonne suite

Marie Berranger
Invité
Marie Berranger

Tellement chouette de passer ses moments avec vous. Comme toujours, un plaisir! On essaie de se voir cet été en Belgique cette fois! Bises à vous 2

André Denis
Invité
André Denis

Bonjour vous deux, je suis très heureux de recevoir de vos nouvelles. Comme d’habitude vos photos et commentaires tout est super. C’est un bonheur de vous lire. Vos photos me rappellent de beaux et grands souvenirs. Bonne suite pour tous vos projets futures et au plaisir peut-être un jour de nouveau croiser votre chemin.