En route vers l’Ouest Canadien

 

 

En prenant la direction du Canada, au départ de Yellowstone, nous traversons le vieux village de Virginia City (Montana), resté assez bien « dans son jus » de l’époque.

On apprend qu’au XIXè siècle, lorsque l’exploitation minière battait son plein, Virginia City comptait alors 30.000 habitants.
Depuis, moins de 800 personnes y vivent encore.

Ci et là, d’anciennes dragues abandonnées trainent dans les paysages d’aujourd’hui, témoins d’un passé révolu.

Un habitant de Virginia City, d’un âge certain, collectionneur de boîtes à musique et de jeux d’époque, nous montre une incroyable boite à musique tout en bois, enfermant un duo de violons jouant merveilleusement bien quand on introduit quelques pièces. Une invention sacrément prodigieuse pour l’époque !

A la sortie du village, un « Manoir » dernier cri tranche quelque peu avec le paysage western minier environnant.

 

 

Plus on monte vers le nord, plus la pêche au lancer, dans les rivières grouillantes de saumons, fait véritablement fureur.
Pour les passionnés, les petites boutiques spécialisées sont de véritables cavernes d’Alibaba : la panoplie de leurres, de mouches, de fils et de cannes à pêche est hallucinante.

Nous pensons doucement à nous y mettre quand nous serons plus au nord…

 

Une piste sinueuse à travers les montagnes nous rapproche peu à peu du Parc National des Glaciers qui fait la frontière avec le Canada.

 

Glacier National Park (Montana)

Les zones montagneuses du parc abritent des dizaines de glaciers, des centaines de lacs et des milliers d’espèces animales et végétales. C’est l’un des écosystèmes les mieux préservés du pays.

 

La route du col (la « Going to the sun road ») n’est pas accessible aux grands véhicules car de nombreux rocs empiètent sur cette route sinueuse et très étroite.
De drôles de bus rouges, assez bas, font donc la navette et vous déposent à différents endroits. Malheureusement, en raison d’une grosse avalanche dont les dégâts sont conséquents, le col est fermé et les bus, au chômage pour plusieurs jours.

 

Le temps d’un petit verre au lodge du coin, nous nous remettons bien vite de notre petite déception et décidons de faire le tour du parc pour atteindre l’autre côté des glaciers, plus à l’Est, et passer la frontière. On n’est plus à 200 km près 😉

 

 

 

Voilà, Canada, nous sommes de retour, mais, cette fois, côté Alberta à l’Ouest, pour un périple de plus de 10.000 kilomètres.

Comme d’habitude, les douaniers canadiens sont charmants. On plaisante, on rigole, les questions d’usage sont posées dans la bonne humeur, sans aucune suspicion.
Non Monsieur, nous n’avons pas d’armes, ni fruits, ni légumes frais, ni alcool, du moins pas plus que permis 😉 . Ah si, il nous reste quelques pommes… On ne peut pas les garder ? Etrange, on vend exactement les mêmes variétés de votre côté ?!
Allez donc comprendre…la prochaine fois, on en fera de la compote de notre « pommier » ambulant 😉


 

De l’autre côté de la frontière, levés de bonne heure, nous roulons vers les glaciers de Waterton où l’on surprend un orignal au petit matin.

 

Un superbe hôtel, d’un profil saisissant, l’hôtel Prince Of Wales, surplombe l’Upper Waterton Lake.


Cet hôtel, témoin impressionnant de l’âge d’or des stations de villégiature érigé par les Cie ferroviaires du Canada, fut construit entre 1926 et 1927.
Ses balcons, pignons et toits élancés lui donnent vraiment l’aspect d’un chalet suisse géant. Quant à son ossature intérieure en bois, elle évoque l’atmosphère rustique des auberges de montagne de l’époque.

 

 

La vue depuis le salon et le restaurant est magique :

 

D’autres lacs et montagnes sur notre route tentent de percer doucement les nuages vaporeux qui les enveloppent d’une soie délicate.

 

 

 

 

Notre boussole pointe constamment le Nord. Nos paysages sont tantôt montagneux, tantôt plus vallonnés, parsemés de petites villages où nous nous approvisionnons.
Ici, nous trouvons encore de tout. Et, une coupe de cheveux, plus que nécessaire, ainsi qu’une petite réparation du coffre s’imposent, et nous retiennent quelques temps à Calgary.

Mais, le but est d’atteindre les fameuses Canadien Rockies, où se nichent les parcs nationaux de Banff et Jasper.

La petite ville de Canmore (Alberta) nous garde le temps d’une après-midi et d’une soirée avant d’entamer la montée vers Banff.
C’est là qu’au détour d’un tout petit chemin, nous avons la surprise la plus totale de tomber par hasard sur le camion de nos amis allemands, Mike et Chris, avec lesquels nous avions voyagé durant plusieurs semaines depuis Savannah (Georgie) jusqu’à Phoenix (Arizona). Les probabilités de les croiser là étaient quasi nulles. Il faut croire que nos « montures » avaient d’autres projets…;-)
Merci à vous pour cette belle soirée vraiment inattendue !

 

Tandis que le Parc National de Banff nous accorde encore quelques maigres rayons de soleil et un peu de luminosité, le temps de quelques treks, …

Lake Louise

Le château Fairmont au bord du Lake Louise

Japser, lui, se déchaîne carrément sur nous : une tempête de neige soudaine nous bloque sur la route des glaciers 6 heures durant. De nombreux véhicules, surpris par les conditions météo soudaines, sont accidentés et bloquent la route du col.
La visibilité est tellement mauvaise qu’il nous est impossible d’apercevoir certains lacs d’altitude aux couleurs exceptionnelles, en raison des sédiments de glaciers qu’ils contiennent,  et la fameuse Icefields Parkway, une chaîne de montagnes et de glaciers époustouflants, demeure totalement cachée par les nuages…

Un coup d’oeil sur la météo ne montre guère d’amélioration avant 6 jours minimum. Gasp ! Que faire ? Nous décidons de poursuivre notre route et d’aller de l’avant.
Cela fait finalement partie des aléas du voyage… Nous avons eu beaucoup de chance avec le temps jusqu’à présent, il faut bien l’admettre. C’est la première fois que la météo nous contredit à ce point.

En redescendant dans la vallée, un peu de vie sauvage sur la route ne réussira pas à anéantir totalement nos regrets, mais égayera quelque peu notre chemin.

 

Lentement mais sûrement, nous allons bientôt quitter l’Alberta pour entrer en Colombie-Britannique et traverser le Yukon pour atteindre l’Alaska, ancien territoire russe acheté par les Américains en 1867 pour la coquette somme de 7 millions de dollars.
La mythique et stratégique Alaska Highway est à notre porte : elle relie Dawson Creek à Fairbanks, en passant par Whitehorse via le Yukon.

A la prochaine !

 

 

13
Poster un Commentaire

avatar
6 Fils de commentaires
7 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
7 Auteurs du commentaire
jpPhilippe CooremansANNIE VANDER ELSTMichèle QuairiauxJ-Luc Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Johan Taveirne
Invité
Johan Taveirne

Super,, Caroline & Pierre,, respect !

Descheemaeker Anita
Invité
Descheemaeker Anita

J’adore lire votre histoire et j’ai l’impression d’y être tellement c’est bien décrit! Bon voyage encore les amis et quand vous serez de retour au pays on fait une petite bouffe chez moi! Bloquez deja une date ♥️

J-Luc
Invité
J-Luc

Que de regrets pour vous car de bons souvenirs pour que cette route des glaciers dont à l’époque nous n’avions pas mesurer toutes les merveilles. En ce qui nous concerne, c’est sûr nous y retournerons en 2020.
Merci pour votre partage.
Have a good road, so long.

pour de belles images de cette région voir le site du photographe et alpiniste Paul Zizka habitant Banff:
https://www.flickr.com/photos/paulzizkaphoto

Michèle Quairiaux
Invité
Michèle Quairiaux

Coucou vous deux ! Ce noir et blanc pour vos premières photos …. de toute beauté ! Ensuite les lacs canadiens dans toute leur splendeur ! Jean-Loup a « bavé » devant la pêche au lancer …. c’était une de ses spécialités, faire des sssss avec son fil et fouetter l’air et le courant ! Et que dire de la caverne d’Ali Baba ….. Il a rêvé un peu avec vos photos ! Et cet ours !!!! Comment oser prendre ces photos …. Il semble si proche du photographe « fou « …. Je sais … JP a un appareil incroyable !!!! Bref, reportage… Lire la suite »

ANNIE VANDER ELST
Invité
ANNIE VANDER ELST

Magnifiques photos, surtout celles en noir et blanc ! Le Canada est un pays magnifique et surprenant. Heureusement que vous prenez les aléas du voyage avec sérénité. Bonne continuation !
Les voisins du 30

Philippe Cooremans
Invité
Philippe Cooremans

Hello Caroline et Jean-Pierre, encore un beau moment de rêve à regarder vos superbes photos. Celle de l’ours de face est terrrrrrrible, il a le regard courroucé on dirait ! Challenge : la prochaine devra être prise avec la main du photographe entre ses 2 oreilles … Une autre très belle photo, c’est le lac pris depuis le bar du lodge. Dommage qu’il y ait ces verres de liquide rouge en plein milieu. Même s’il est écrit « brewery » dessus, ça ne peut pas être de la bière puisqu’on en produit qu’en Belgique !! Mais je comprends qu’à défaut de merle… Lire la suite »