Arizona (Nord)

RETOUR :

Fin mars 2019 : nous voici de retour à Phoenix (Arizona) où nous avions laissé notre camion dans un Storage sécurisé à Tempe. Hormis une fine couche de poussière, nous le retrouvons tel que nous l’avions laissé.

Notre retour sur le sol américain fut quelque peu mouvementé : arrêtés à la douane de Washington (lors de notre transfert vers Phoenix), nous avons dû passer devant un officier de l’immigration afin de négocier notre nouveau visa de 6 mois aux USA.
Nous ignorions qu’après un premier visa de 6 mois, il fallait obligatoirement sortir du pays durant 6 mois et 1 jour avant de pouvoir redemander un nouveau visa. Beaucoup d’autres voyageurs n’ont pas rencontré ce problème et nous pensons que nous sommes malheureusement tombés sur un douanier plutôt pointilleux… Pourtant, il semble bien que ce soit la règle.
Allez comprendre : vous avez le droit d’importer un véhicule étranger pour un an mais vous ne pouvez rester au pays que 6 mois par an :-((
Ceci étant, l’officier nous a fait une fleur et nous a cacheté 6 nouveaux mois sur notre visa.
Il nous a toutefois bien avertis que si nous sortions des USA durant cette période, il n’était absolument pas certain que nous puissions à nouveau y rentrer… A bon entendeur, salut !

Sur le coup, ce fut vraiment la déception car nous comptions pousser jusqu’à la côte Ouest du Canada et même jusqu’à Fairbanks en Alaska… Mais le risque de devoir passer tout l’hiver au Grand Nord avant de rentrer à nouveau aux USA ne nous emballe vraiment pas et, de plus, notre véhicule n’a droit de passage aux Etats-Unis que d’un an ; il doit impérativement être sorti des USA le 14 septembre 2019. Enfin « Normalement »!
Adieu donc côte Ouest canadienne et Alaska. Nous te visiterons d’une autre façon…Lors d’un autre voyage.

Après avoir cherché pendant deux jours où nous fournir en huile full synthétique 5W30 compatible avec notre nouveau moteur Euro 6, pour réaliser le 1er entretien du camion aux USA, nous changeons nous-mêmes les filtres gasoil et air. Eh oui, un petit cours de mécanique avant le départ n’est pas totalement inutile et vous fait épargner quelques deniers 🙂
Puis, nous faisons faire la première vidange.
Un peu d’exercices pour basculer la cabine en n’oubliant pas, préalablement de la vider, d’ouvrir le capot et de détacher le passage entre la cabine et la cellule !!! Sinon, bonjour les dégâts 🙁

Le voilà remis à « neuf » jusqu’au premier garage MAN au Mexique.

Avant de quitter définitivement Phoenix, nous passons encore une belle soirée dans le White Tank Mountain Regional Park en compagnie de Kirsten et John. Les premières fleurs de cactus pointent le bout de leur nez en ce début de printemps.

C’est gai de les revoir le temps d’une ballade et d’un BBQ.  Qui sait ? Nous les retrouverons peut-être encore du côté de Seattle cet été, en compagnie d’Elizabeth et Jim…

 

SEDONA, la pourpre :

En quittant Phoenix, nous montons vers Sedona.

Un petit détour par Arcosanti nous fait découvrir une œuvre de l’architecte, théoricien urbain, artisan et philosophe d’origine italienne, Paolo Soleri.
Arcosanti (entamé en 1970) fait partie d’une des phases expérimentales de l’ »arcologie », mélange d’architecture et d’écologie.
Soleri a cherché à réaliser un habitat humain en équilibre avec son environnement, utilisant le moins de ressources énergétiques possible, de pollution et évitant le gaspillage d’espace et de matériaux. Les personnes qui travaillent à sa réalisation sont tous des bénévoles. 40 ans après le début des travaux, la partie construite de la ville ne représente qu’environ 5% du projet initial.

Pas trop emballés par ces constructions principalement faites de béton…

La petite ville de Sedona est très touristique. Ses montagnes aux couleurs pourpres sous le soleil couchant, telles que Castle Rock, Bell Rock, Courthouse Butte, Cathedral Rock… attirent bon nombre de marcheurs et d’amateurs de VTT. Nous réussissons à passer la nuit en pleine ville sur un parking où nous serons rejoints par un charmant couple belge d’adoption qui a déjà beaucoup voyagé et qui entame, à présent, un voyage aux USA après avoir fabriqué et revendu plusieurs camions et acheté un RV sur place, muni de plaques américaines.

 

JEROME, ancien village minier :

Un petit détour par le village de Jérôme, abandonné puis racheté par une poignée d’artistes, nous ramène sur les hauteurs d’une vieille mine.

La première maquerelle était belge !!! Ben oui, elle avait sans doute un certain sens des affaires… :-)))

 

Près de WINSLOW : Météor Crater

Formé il y a 50.000 ans par la chute d’une météorite, ce cratère fait 180 m de profondeur, 3,8 km de circonférence et quasi 1,5 km de diamètre. Des mesures qui ne donnent pas vraiment envie que cela tombe près de chez vous ! Aux alentours, on trouve encore de nombreux minerais et diverses particules de cette météorite.

Le plus grand cratère le mieux préservé aux USA.

 

Sur la route vers Petrified Forest, un peu avant Painted Desert, nous passons la nuit au bord d’une étendue à couper le souffle qui nous régale d’un superbe coucher de soleil (Little Painted Desert).

dont peu de tronçons révèlent encore les traces de son passé légendaire, il faut bien l’avouer !

 

PETRIFIED FOREST (Sun Valley) :

Cette ancienne forêt de bois pétrifiés est vraiment étonnante : vous pensez réellement y voir du bois alors qu’en réalité, vous n’y trouvez plus que des troncs fait de quartz, d’oxydes de manganèse ou d’oxydes de fer.
Nous avons cherché à comprendre quel phénomène peut entraîner un tel changement moléculaire :
Il y a environ 218 millions d’années (une paille), au cours de la période du Trias (suivie par celle du Jurassique dont Mr. Spielberg nous a suffisamment bassiné), cette région était traversée par un chenal et les plaines inondables se sont recouvertes d’arbres couchés. Au fil du temps, les eaux souterraines, enrichies en silice, se sont infiltrées dans ces troncs, remplaçant peu à peu les molécules organiques du bois et créant ainsi une parfaite réplique du quartz. L’érosion continue a ramené progressivement ces troncs transformés à la surface. Par la suite, ces troncs se sont cassés perpendiculairement au sens de leur longueur tout naturellement, sans aucune intervention humaine.
Un bûcheron qui serait passé par là avec sa tronçonneuse n’aurait pas fait mieux !

 

Et si on mettait un peu de noir et blanc dans ce monde minéral ?

J’essaye d’imaginer ces étendues, jadis peuplées d’arbres et de dinosaures. Pas vraiment simple…

 

PAINTED VALLEY

Pour savourer ces couleurs à leur juste valeur, la lumière du moment revêt toute son importance. Dommage, les lumières du jour n’étaient pas les plus propices.

 

CANYON de CHELLY (près de Chinle) :

Le contraste entre les couleurs des falaises d’un rouge orangé et la vallée verdoyante est simplement magnifique.

Un petit peu décentré par rapport au circuit traditionnel des grands parcs américains, le Canyon de Chelly, qui s’étend sur 40 km, vaut véritablement le détour. En forme d’un Y, au cœur de la réserve indienne Navajo, ces immenses territoires sont restés intacts et des fermes Navajos sont encore situées au fond de ce canyon de grès rouge.

Anciennes habitations, accrochées aux falaises. Les Anasazis occupèrent le Canyon depuis le début de l’ère chrétienne jusque vers 1300. Les Navajos s’y installèrent à partir de 1700.

Le nombre impressionnant de visiteurs l’été détruit peut à peu les racines des arbres qui ne les maintiendront plus longtemps.

Depuis le nord-est, le Canyon del Muerto, long de 50 km, rejoint le Canyon de Chelly à Chinle.
Son nom étrange lui vient d’un conflit qui opposa, en 1805, Navajos et colons espagnols : un groupe d’Indiens, poursuivis par des soldats espagnols, se réfugia dans le Canyon. Retranchés dans un abri sous la falaise, les Navajos furent malheureusement massacrés par les soldats.

Ici, la hauteur des falaises atteint les 300 mètres. Alors, ceux qui ont le vertige, il vaut peut-être mieux s’abstenir.

Sans vouloir offenser dame nature, on y verrait presque un visage humain au regard profond… qui en dit long.

Au revoir Arizona.
Les montagnes du Nord du Nouveau-Mexique sont presqu’à nos pieds.

10
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
5 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
Vanhoof LeoncarolineANNIE VANDER ELSTMoens MarcelRemy Françoise Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
O'Farrell
Invité
O'Farrell

Wow, as the Americans say ‘AWESOME’ xx

Remy Françoise
Invité
Remy Françoise

Ma. gni. fiiiii. que !!!!! Merci de partager de tels paysages vraiment extraordinaires ! O ces canyons….. époustouflants ! Et cette forêt pétrifiée… incroyable ! Et puis, votre idée de passer au noir et blanc qui met ensuite encore plus en évidence les couleurs des paysages suivants ; bravo Mais heureusement que ce fonctionnaire a accepté de vous mettre ce foutu tampon ! Cela aurait vraiment tout fichu en l’air ! … Mais finalement, ce genre d’avatar donne encore plus de saveur ensuite à tout ce magnifique « Présent » que vous auriez pu raté ! Exactement comme quelqu’un qui a frôlé… Lire la suite »

Moens Marcel
Invité
Moens Marcel

C’est vrai, les officiels peuvent être parfaitement désagréables et pointilleux, mais il y a des américains sympathiques, j’en ai rencontré. Evidemment, le pays et la nature sont remarquables, nos souvenirs sont multiples et les vôtres seront encore beaucoup plus riches et divers. Vous avez bonne mine, c’est le principal. Enjoy!

ANNIE VANDER ELST
Invité
ANNIE VANDER ELST

Et bien en voilà des émotions à votre retour aux USA ! Heureusement que les choses se sont arrangées ! Encore un superbe reportage ! Merci les amis pour le partage ! bisous

Vanhoof Leon
Invité
Vanhoof Leon

Weeral prachtige foto’s .
Krijg er kippenvel van .
Greetz Leon